Ainsi songes-tu pauvre âme à ta destinée ?

Sois-tu encore heureuse si elle est déjà née !

Tu soupires les longs instants de cette vie

Et rien ne t'arrache à cette mélancolie

Ne sois donc point sot ces problèmes sont faux

Seule une aspiration humaine a du beau

Il te faudra ressembler à quelqu'un d'autre

Un autre qui ne sera pas un apôtre

Tu seras seul dans ta vie et ce sera dur

Il te faudra retrouver un élément sûr

Pour pouvoir y calquer ta vie car tu n'es pas

Un créateur pour briser les lois du trépas

De la condition humaine tu en es !

Tes spasmes salvateurs ne te donnent la paix

Va cours le monde cherche quelqu'un à aimer

Attache bien ta trouvaille et va clamer

Qu'un être existe pour partager ta folie

Alors tu jetteras dans le monde l'envie

Car tu ne seras plus seul. Tu seras fier

De partager et ta volonté altière

O vous solitudes oxygènes toxiques

Vous qui confinez nos belles âmes cyniques

Vos germes n'altèrent que nos pauvres breuvages

Et les rendent fort qu'à soûler nos vieux sages

Il faut trouver quelqu'un avec qui partager

Ses peines Il faut trouver quelqu'un à aimer

Pour nous divertir de ces bassesses d'ici

Et nous délivrer de la vie qui nous meurtrit.

                                                               sommaire du recueil      poème suivant