Gris noir et blanches les fumées

Gris noir au ciel de Tristesse

La ville s'en sommeille et j'ai

D'elle une grande maladresse

Une larme et s'alarme l'âme

De ceux que la mort a laissé

Une larme et laisser ce drame

Pour ceux qui n'en ont pas assez.

 RENCONTRE

Sur la rive obsolète

D'un pays suranné

J'ai vu ma mie peau laite

Aller nue se baigner.

                                    notes sur ce texte       sommaire du recueil      poème suivant