Texte écrit vers 17 ans,  à Obernai, durant l'étude de fin d'après-midi. Je me souvenais de cette lumière incontrôlable rencontrée dans une autre salle d'étude quelques années plus tôt. Il y a dans ce texte une certaine nostalgie de cette rencontre ainsi que cette attirance de la neige que je concrétiserai deux ans plus tard en débutant les compétitions de ski de fond. L'exil d'un ciel sans espoir s'achèvera bientôt et le ciel se remplira de merveilles.

retour sur le poème       sommaire du recueil      poème suivant