fileane.com

L'émission " On n'est pas couché " du samedi 10 septembre 2016 sur France 2 , l'intervention de Jean-Luc Mélenchon

 

 Actualités du 10 septembre 2016

 

réaction de fileane.com à l'émission " On n'est pas couché " du samedi 10 septembre 2016 sur France 2 

Replay  : http://www.france2.fr/emissions/on-n-est-pas-couche/videos/replay_-_on_nest_pas_couche_le_prime_10-09-2016_1267659

Notre réaction porte sur l'intervention de Jean-Luc Mélenchon et les propos échangés avec la journaliste Vanessa Burggraf. Nous ne donnons pas de conseils mais nous montrons qu'avec " notre grille de lecture " et la distinction démocratie / république présentée sur cette page web, il est bien plus simple et cohérent d'exprimer des arguments.

Sur le contenu du message et la position politique, anticapitaliste de Jean-Luc Mélenchon, les exemples pris, nous sommes d'accord avec lui. Les arguments manquent cependant souvent de cohérence et de pertinence : trop superficiel, imprécis et incomplet. Nous prenons quelques exemples pour nous significatifs : 

l' Assemblée constituante pour une 6ème République

Il est nécessaire de préciser les caractéristiques d'une république et l'utilisation de la subsidiarité. Le débat de l'assemblée constituante portera sur les priorités et le calendrier de la mise en place du fonctionnement de la république avec l'abandon immédiat ou progressif des instruments de la démocratie, notamment son système électoral.

la grille de lecture marxiste

Effectivement, comme la journaliste, nous la contestons également : au niveau des valeurs de la société humaniste, nous avons précisé que Marx comme Smith et Ricardo a décidé de ne retenir que la valeur d'échange et de limiter la valeur d'usage au seul bénévolat et travail domestique. Pour soutenir l'économie solidaire et collaborative fondée sur la valeur d'usage, les arguments deviennent vite contradictoires, du moins incohérents et tortueux. Il est évident que Marx a commis une erreur sur ce point comme sur un certain nombre d'autres points.

la sortie des traités européens

L'argument devient bien plus clair et simple en utilisant la grille de lecture démocratie / république : les traités européens utilisent uniquement la subsidiarité descendante pour imposer aux états membres la doctrine libérale et le système économique capitaliste. Cette pratique manipulatrice et autocratique est contraire au fonctionnement d'une république au service de tous les citoyens. Une république est universelle à travers l'obtention et l'utilisation des solutions optimales et elle est souveraine lorsque les groupes locaux les adaptent à leurs particularités locales.

la sortie de l' OTAN

Il s'agit de préciser qu'à l'époque florissante médiévale en Europe avant 1307, les templiers et les chevaliers teutoniques ne se sont jamais fait la guerre entre eux et ont refusé de participer aux croisades organisées par les papes (non bénédictins) et surtout par les monarchies européennes. Il y a ici une base solide pour développer un réseau militaire européen de défense. Nous poussons notre raisonnement jusqu'à préciser que la Wehrmacht avec sa croix teutonique peut être rejointe par une armée de langue française ou autre portant à nouveau la croix templière. Nous sommes ici en pleine cohérence mais il faut faire tomber le tabou français sur le vendredi 13 octobre 1307. La papauté romaine vient ces dernières années de restaurer l'image et la place de l'ordre du Temple et ainsi reconnaître les erreurs commises par les papes lors de la destruction des templiers.

les déficits publics

Jean-Luc Mélenchon a utilisé le traitement des objections commerciales de base : minimiser le coût et le montant énorme des remboursements du déficit public de l'état français. En effet il est exagéré et donc manipulateur de ramener ce montant de 2 000 milliards d'euros environ au PIB annuel français, du même montant environ. Les crédits sont remboursés non pas sur une seule année mais sur une période de 7 ans et demi environ en moyenne pour l'état. Le calcul montre alors que par an, le poids des déficits n'est pas de 95% ou de 100% (avec l'effet boule neige) mais de 13% environ.

Pourquoi ne pas utiliser l'argument de la restauration du pouvoir citoyen sur la création monétaire, l'élimination de l'argent dettes et l'utilisation de la monnaie pleine ? Par ignorance du responsable politique qui postule à la Présidence ? Pour ne pas se confronter au tabou imposé par la finance afin de laisser les citoyens dans l'ignorance de cette solution optimale utilisée dans les républiques avec la subsidiarité ? Cette question fait partie pourtant des priorités de la prochaine Assemblée Constituante. Une fois de plus la position de Jean-Luc Mélenchon est superficielle, incomplète et peur paraître incohérente avec le reste de ses propos sachant que la monnaie pleine est la solution optimale pour financer le développement des énergies renouvelables, la baisse du nucléaire, etc.

l' agriculture : le refus de l'élevage industriel, l'abattage des bêtes et la surconsommation carnée

Pourquoi ne pas rappeler le fonctionnement des républiques et leur utilisation d'une économie réelle qui assure à nouveau la complémentarité entre les rendements croissants de l'industrie et de la production high tech avec les rendements décroissants de l'agriculture ? Par méconnaissance des mécanismes qui permettent à un pays de devenir riche ? Dans la république de Florence, les grands propriétaires terriens étaient exclus des décisions, justement parce qu'ils défendaient à travers leurs intérêts, la non complémentarité entre les deux rendements différents, ce qui appauvrit rapidement l'ensemble du groupe social. L'autre exemple est celui de l'Espagne qui a cause des grands propriétaires terriens ne sut pas prendre en compte cette complémentarité et passa à côté du développement industriel. Aujourd'hui, l'industrie agroalimentaire doit rentrer à nouveau dans cette logique économique de la complémentarité entre ces deux rendements et ne pas chercher seule à éliminer ses rendements décroissants à travers des économies d'échelle comme dans l'industrie, ce qui engendre forcément la mal bouffe, des mauvais traitements à la nature et des habitudes de consommation contraires à la santé humaine et surtout à l'environnement, au climat.

le texte sur la révolution écrit par Victor Hugo

Ce texte méconnu du public et lu admirablement dans cette émission TV par l'acteur Jacques Weber peut amener au commentaire suivant, commentaire que possède un jeune poète qui a pris du recul sur les mouvements poétiques, notamment sur le surréalisme. Ce commentaire ne peut pas effectivement être exigé d'un responsable politique, voire d'un comédien ou d'un romancier et nous même allons le développer sur fileane.com lorsque nous rédigerons l'oeuvre spirituelle. A travers la présentation du cheminement de notre démarche initiatique personnel, les 4 voies vers la rencontre avec les mystères de la vie, l'illumination ou le samadhi, nous avons montré les 3 étapes du cheminement : l'involution, l'illumination, l'évolution. Victor Hugo dans son oeuvre donne peu d'indication sur l'étape de sa rencontre avec les mystères de la vie. Rimbaud sera bien plus clair et net à travers ses Illuminations publiées en 1886. Rimbaud aura bien du mal ensuite à vivre la troisième étape de la démarche initiatique : l'évolution qui se fonde sur la réalisation du partage de la parole indicible en langage courant et en actes politiques, économiques, sociaux, culturels et spirituels. Rimbaud choisira la solution de l'écrivain utilisée également par Hugo : l'exil en Nubie. Victor Hugo évoluera fortement dans son évolution, notamment politique. Cependant, à son époque, les connaissances d'économie, de management, celles sur l' Égypte antique, les peuples premiers apportées par les archéologues, anthropologues, scientifiques, historiens, géologues, etc. étaient faibles ou bien elles n'avaient pas été retrouvées, découvertes. Les poètes aujourd'hui utilisent ces connaissances disponibles dans leur évolution poétique et humaine et ils savent dorénavant faire l'exacte différence entre les républiques "véritables" et entre les démocraties développées par les dirigeants de la finance mondiale, comme le document nous en donne un exemple supplémentaire à travers les agissement du milliardaire Georges Soros, un des 5 chevaliers de l'Apocalypse qui durant l'été 2011 ont dirigé les attaques boursières contre l'euro pour affaiblir l'Union européenne ( le prix du litre de carburant avait atteint 2 euros dans certaines stations service françaises, les citoyens s'en souviennent aujourd'hui toujours).

les impostures de la doctrine libérale

Il s'agit d'en citer quelques unes : celle de Réserve Fédérale qui n'a rien de Fédérale mais est une banque centrale privée aux mains de 8 familles qui dirigeant l'économie et le gouvernement mondial de l'oligarchie financière anglo-saxonne. L'imposture des partis politiques qui se nomment républicains alors qu'ils défendent l'idéologie capitaliste et libérale, illustre bien à quel point nos sociétés sont corrompus et à quel point les dirigeants de la finance arrivent à faire croire exactement le contraire aux citoyens.

le rôle de contre-pouvoir

La journaliste Vanessa Burggraf a utilisé à plusieurs reprises et avec insistance cet argument : les journalistes exercent un contre-pouvoir et se permettent donc de critiquer, d'apporter un jugement différent et souvent contraire à celui de la personne interrogée. La réponse face aux journalistes doit être plus claire et objective : un contre-pouvoir s'exerce pour modifier une influence sociale utilisée par un pouvoir. Exemple : développer des minorités actives pour contrer le conformisme ou la soumission librement consentie. Lorsque des journalistes se contentent, se limitent ou ne sont capables que de réfuter un argument en utilisant un dogme de la doctrine libérale, ils ne font pas preuve de contre-pouvoir mais de conformisme à la pensée dominante. Ce qui fut le cas de cette journaliste lors de cette émission. Or le titre de l'émission évoque que l'émission ne se couche pas devant le conformisme ambiant sinon les téléspectateurs peuvent aller se coucher puisqu'il n'y a rien ou pas grand chose à débattre et à apprendre. Apprendre, élever le niveau de connaissances et de compétences des citoyens est indispensable pour réussir l'évolution vers une république tout comme l'utilisation de la subsidiarité en entreprise pour obtenir la qualité totale et le management participatif qui l'organise, ont exigé des formations pour l'ensemble du personnel afin d'utiliser les outils, les méthodes de communication et de résolution de problème, de gestion et de management nécessaires.

 

ce texte a été ajouté comme exemple d'utilisation de la grille de lecture démocratie / république à la page :

Politique : les vendus que veulent-ils encore nous vendre ?

 

Accueil

actualités       le plan du site         Nos réseaux de vie           bibliothèque            Formations          liens