AUTORITÉ POUVOIR COMMANDEMENT

page entière

Dans l'organisation d'un groupe et pour développer la motivation, l'appartenance au groupe ainsi que la direction participative d'une équipe, nous trouvons les formations fondées sur la dynamique de groupe ( Anzieu, etc. ). Sur ce site, nous présentons une formation sur l'utilisation de la grille de Blake et Mouton. Cet aspect s'est beaucoup développé dans la conduite des équipes performantes et ces formations sont devenues des classiques incontournables dans le développement des ressources humaines.

L'aspect que nous développons dans cette action " Autorité-Pouvoir-Commandement " est plus organisationnel, institutionnel. Dynamiser un groupe est une chose mais cela reste une mobilisation de volonté pour atteindre le mieux possible un résultat. Or le cadre même de cette démarche, le lieu, l'environnement dans lequel elle se déroule compte aussi. 

Jeunes cadres dynamiques, nous avions tous participé depuis 1980 à l'introduction des nouvelles technologies à base d'automatismes dans nos industries et nos projets furent rapidement atteints grâce à des formations sur le management participatif, les méthodes de résolution de problèmes, les outils des cercles de qualité, la gestion du temps et la chasse aux voleurs de temps, etc. Pourtant, lorsque nous avions compté l'accroissement de la valeur ajoutée réalisée, que nous avions vu les chiffres de notre participation et de notre intéressement, nous pensions que cela allait durer de nombreuses années. Avec un consultant du cabinet I.E.C.I. venu nous aider à automatiser quelques une de nos installations, nous étions arrivés au point de constater que ce développement important de nos initiatives et de nos responsabilités dans nos groupes de projets et d'amélioration de la qualité remettait en cause le pouvoir même dans nos entreprises : qu'il s'agissait de le revoir de fond en comble pour le partager entre tous les acteurs de l'entreprise et de ne plus le laisser aux seuls mains des actionnaires. Nous savons depuis que le pouvoir que nous avions au dessus de nous, a utilisé ces gains de productivité pour confisquer ces bénéfices et les utiliser dans sa stratégie de domination du marché pour réaliser de coûteuses opérations de rachat de concurrents, d'OPA et de fusion-absorption afin de réaliser d'autres gains de productivité à travers des économies d'échelles rendues possibles par la mondialisation de l'économie et pour le seul profit des actionnaires des entreprises gagnantes.

Cette expérience même courte ou écourtée dans nos entreprises, nous a toutefois mis le doigt sur le coeur du fonctionnement de notre société : cette manière bien précise qu'a notre système de pouvoir d'organiser les relations entre autorité-pouvoir-commandement et ce conservatisme affiché pour défendre les inégalités de ce système et la propriété individuelle des possesseurs du capital tout comme le souci de l'état d'accroître ses prélèvements obligatoires sur les revenus salariaux.

Aujourd'hui, ce problème a débordé le cadre des entreprises pour devenir un problème politique majeur et poser un véritable choix de société. Avant d'aborder dans les ateliers de la partie privée, le travail du développement d'une nouvelle organisation en réseau, cette action de formation et cette analyse reste un point de départ incontournable afin de briser le tabou posé par les dirigeants de nos systèmes de pouvoir pour défendre la légitimité de la défense de leurs intérêts minoritaires et personnels.

L'internaute trouve sur ce site :

 

la réforme du système scolaire et la bureaucratie, le paternalisme, un exemple pratique d'une mauvaise gestion du pouvoir et du commandement.